Équipe d'Uruguay de rugby à XV — Wikipédia

Description de l'image Logo Unión de Rugby del Uruguay 2014.png.
Surnom Los Teros
maillot 64BBFF maillot 64BBFF maillot 64BBFF
short 000000
bas 64BBFF
maillot 64BBFF maillot 64BBFF maillot 64BBFF
short FFFFFF
bas 64BBFF
Entrée au Board
Sélectionneur Drapeau de l'Argentine Esteban Meneses
Record de sélections Diego Magno (92)
Record de points Felipe Berchesi (317)
Record d’essais Diego Ormaechea (33)
Premier match officiel

Chili 21 – 3 Uruguay

Plus large victoire

Paraguay 6 - 102 Uruguay

Plus large défaite

Afrique du Sud Drapeau d'Afrique du Sud 134 - 3 Uruguay

Coupe du monde  
· Participations 4/9
· Meilleur résultat 3e de poule (1999)

L'équipe d'Uruguay de Rugby à XV rassemble les meilleurs joueurs d'Uruguay et elle est membre de la Confederación sudamericana de rugby. Les Uruguayens jouent maillot bleu azur, short noir, bas rayés noir et bleu azur. Même s'ils ne comptent que 1 000 à 1 500 seniors, c'est la deuxième équipe sud-américaine, derrière l'Argentine et devant le Chili, le Brésil, et le Paraguay.

L'équipe est surnommée Los Teros, en référence à l'oiseau qui en est leur symbole.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier match de la sélection uruguayenne, surnommée les Teros, date du à Buenos Aires contre l'Argentine pour le Tournoi International ABCU (Argentine, Brésil, Chili, Uruguay), joué en addition aux premiers Jeux Panaméricains. Le premier match se solda par une défaite 62-0 mais, quelques jours plus tard, le 13 septembre, l'Uruguay remporta son premier match devant le Chili 8-3, puis le Brésil 17-10, terminant vice-champions. Les entraîneurs étaient Carlos E. Cat, Domingo Tricánico et Jack Yorston, le capitaine étant Carlos Cat.

En 1994 Daniel Herrera assume la direction technique et c'est le début de l'embellie. Entre autres, ce dernier réussit à qualifier les Teros pour la Coupe du monde de rugby 1999. L'Uruguay se défait de l'Espagne lors du premier match sur le score de 27-15 avant de subir des deux défaites face à Écosse (43-12) et à l'Afrique du Sud (39-3), synonymes d'élimination au 1er tour.

En 2001 Diego Ormaechea et Marcelo Nicola, personnages du rugby uruguayen, assument la direction technique et qualifient les Teros pour la Coupe du monde de rugby 2003. Les Uruguayens s'inclinent lourdement contre l'Afrique du Sud (72-6) et les Samoa (60-13). Après avoir vaincu la Géorgie (24-12), la sélection uruguayenne est éliminée au 1er tour à la suite d'une très lourde défaite contre Angleterre (111-13) lors de son dernier match.

En , l'équipe uruguayenne est classée au vingtième rang de l'International Rugby Board (IRB).

L'Uruguay ne parvient pas à se qualifier pour la Coupe du monde 2011. Les Teros sont éliminés en finale des barrages par la Roumanie.

L'Uruguay parvient à terminer deuxième des Qualifications de la zone Amériques pour la Coupe du monde de rugby à XV 2015 et à gagner en barrages la Russie sur l'ensemble de deux matchs aller-retour[1]. Elle se qualifie pour la phase finale de la Coupe du monde 2015. Lors de la phase finale en Angleterre, elle a été vaincue dans tous ses quatre matchs dans la Groupe A: 54-9 contre le pays de Galles, 65-3 contre l'Australie, 47-15 face à l'équipe des Fidji et enfin 60-3 contre l'Angleterre[2].

En 2019, l'Uruguay atteint la meilleure place de son histoire au classement World Rugby[Laquelle ?], pendant les qualifications à la Coupe du monde 2019 face aux États-Unis, puis à nouveau lors de son succès pendant le Mondial contre les Fidji, beaucoup mieux classés que l'Uruguay[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Joueurs emblématiques[modifier | modifier le code]

Effectif actuel[modifier | modifier le code]

Effectif uruguayen pour la Coupe du monde 2019 :

Avants[modifier | modifier le code]

Nom Naissance Sélections
(Pts marqués)
Club Année de
1re sélection
Pilier
Diego Arbelo (28 ans) 5 (0) Montevideo CC 2016
Juan Echeverría (30 ans) 51 (25) Elite d'Austin 2014
Facundo Gattas (27 ans) 30 (10) Hindú Club 2016
Joaquín Jaunsolo (24 ans) 1 (0) Los Cuervos 2014
Juan Pedro Rombys (35 ans) 30 (0) Trébol RC 2008
Mateo Sanguinetti (30 ans) 63 (20) Sabercats de Houston 2014
Talonneur
Germán Kessler (28 ans) 49 (65) Los Cuervos 2015
Guillermo Pujadas (25 ans) 9 (5) Club Champagnat 2018
Deuxième ligne
Ignacio Dotti (28 ans) 46 (10) Gold de La Nouvelle-Orléans 2015
Franco Lamanna (30 ans) 44 (35) Darlington Mowden Park 2012
Manuel Leindekar (25 ans) 14 (5) Oyonnax rugby 2017
Diego Magno (33 ans) 90 (56) Sabercats de Houston 2008
Troisième ligne
Manuel Ardao (24 ans) 4 (5) Old Christians Club 2018
Santiago Civetta (24 ans) 5 (5) Old Boys 2019
Manuel Diana (26 ans) 22 (25) Old Christians Club 2017
Juan Manuel Gaminara Capitaine (33 ans) 67 (36) Old Boys 2010
Alejandro Nieto (34 ans) 69 (35) Sabercats de Houston 2012
Juan Diego Ormaechea (33 ans) 31 (30) Carrasco Polo Club 2008

Arrières[modifier | modifier le code]

Nom Naissance Sélections
(Pts marqués)
Club Année de
1re sélection
Demi de mêlée
Santiago Arata (26 ans) 39 (66) Castres Olympique 2016
Agustín Ormaechea (31 ans) 45 (150) Stade montois 2011
Demi d'ouverture
Felipe Berchesi (31 ans) 32 (287) US Dax 2011
Felipe Etcheverry (26 ans) 2 (0) Carrasco Polo Club 2019
Centre
Juan Manuel Cat (26 ans) 31 (58) Old Boys 2016
Agustín Della Corte (25 ans) 8 (0) Trébol RC 2017
Tomás Inciarte (25 ans) 14 (15) Old Christians Club 2018
Andrés Vilaseca (31 ans) 55 (80) Elite d'Austin 2013
Ailier
Federico Favaro (31 ans) 30 (145) Old Christians Club 2013
Nicolás Freitas (29 ans) 34 (41) Carrasco Polo Club 2014
Leandro Leivas (34 ans) 74 (120) Arrows de Toronto 2008
Arrière
Gastón Mieres (32 ans) 67 (55) Arrows de Toronto 2010
Rodrigo Silva (29 ans) 57 (84) Elite d'Austin 2012

Entraîneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Paul Rees, « Rugby World Cup 2015: Uruguay beat Russia in play-off to qualify », sur www.bbc.com, BBC, (consulté le )
  2. (en) « Rugby World Cup 2015: fixtures, results and standings », sur BBC Sport, British Broadcasting Corp. (consulté le )
  3. « 2019 : l'année de tous les records au classement mondial », sur World Rugby, (consulté le ).

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]