Wikipédia:Contenus de qualité

Afin de permettre à nos lecteurs d’élargir leurs horizons de lecture, nous avons sélectionné, parmi les 2 378 738 articles de Wikipédia en français, 1 995 articles de qualité et 31 portails de qualité qui reflètent la diversité et la richesse de Wikipédia. Les articles sont reconnaissables à la présence d’une étoile (Article de qualité) et du texte Vous lisez un « article de qualité » dans la partie supérieure de la page ; les portails sont quant à eux reconnaissables à la présence également d’une étoile (Portail de qualité) et du texte Cette page est un portail de qualité dans la partie supérieure droite de la page. Cette étoile est également présente devant un lien interlangue quand l’article ou le portail correspondant a été reconnu comme article ou portail de qualité (a mérité un titre équivalent) par l’édition de Wikipédia dans la langue concernée.

Afin d’élargir les horizons de lecture de l'encyclopédie, 18 thèmes de qualité regroupent une partie des 1 995 articles de qualité et des 3 618 bons articles. Ces thèmes sont reconnaissables à la présence d’étoiles (Thème de qualité) dans le coin supérieur droit de la page de l'article chapeau.

Si vous rencontrez ou estimez avoir écrit un article digne de figurer dans cette liste, proposez-le sur la page des contenus potentiellement de qualité. À l’inverse, un article présent dans cette page, mais qui ne serait pas (ou ne serait plus) digne d’y figurer peut être contesté et éventuellement retiré. La même chose vaut pour les portails, qui disposent toutefois de critères spécifiques. Si vous connaissez un autre thème intéressant, proposez-le sur la page des thèmes potentiellement de qualité. À l'inverse, un thème présent qui ne l’est pas ou qui ne l’est plus peut être contesté et éventuellement retiré.

Le label « Bon article, Bon portail ou Bon thème » a été créé pour les articles, portails ou thèmes d'un bon niveau, mais qui ne sont pas encore suffisamment aboutis pour atteindre le niveau requis pour l’obtention du label « Contenu de qualité ».


Articles de qualité récemment promus

modifier


Samedi 4 novembre

Carte de la galaxie de Star Wars.

La liste des astres de Star Wars recense les noms et les présentations simplifiées des principaux astres (planètes, satellites naturels, astéroïdes, étoiles et nébuleuses) de cet univers fictif tout en plaçant le concept d'astres de Star Wars dans son contexte au sein du monde réel.

Star Wars compte un nombre important d'astres. Ils sont issus de sa série de films, mais aussi des très nombreuses déclinaisons de l'univers en séries télévisées, romans, bandes dessinées et jeux vidéo. Ils ont été conçus de diverses manières et pour diverses raisons, et certains ont un impact culturel considérable, en rejoignant parfois même des éléments scientifiques du monde réel, volontairement ou non. Parmi les astres les plus connus, principalement des planètes, se trouvent Tatooine et Géonosis, des déserts chauds, mais aussi le désert froid de Hoth ou l'œcuménopole Coruscant, les forestières Kashyyyk, Dagobah, la volcanique Mustafar et les prestigieuses Alderaan et Naboo, ainsi que les lunes respectives de Yavin et d'Endor.


Samedi 20 novembre

Une émeraude semblable à celle appartenant à la Castafiore et mystérieusement disparue.

Les Bijoux de la Castafiore est le vingt-et-unième album de la série de bande dessinée Les Aventures de Tintin, créée par le dessinateur belge Hergé. L'histoire est d'abord pré-publiée du au dans les pages du journal Tintin, avant d'être éditée en album de soixante-deux planches aux éditions Casterman en 1963. Les Bijoux de la Castafiore, qui se déroule uniquement au château de Moulinsart et ses alentours, est le seul album de la série qui possède une unité de lieu, mais également le deuxième de la série, après Le Secret de La Licorne, où les personnages ne voyagent pas.

Album déroutant, Les Bijoux de la Castafiore est une œuvre à part dans l'univers de Tintin. Trois ans après Tintin au Tibet, considéré comme son album le plus personnel, Hergé poursuit sa remise en question des codes de la bande dessinée. Conçue comme une « vague intrigue policière », selon ses propres mots, cette anti-aventure se compose d'une série de trompe-l'œil et de faux indices. Les personnages de cette vaste comédie sont tour à tour suspectés d'un vol de bijoux qui, finalement, n'en est pas un. Dans cette histoire où l'action et l'aventure sont absentes, le lecteur est pourtant tenu en haleine par les nombreux rebondissements et chausse-trapes que glisse l'auteur.

C'est d'abord le langage qui figure au centre de cette « histoire de fous », comme la qualifie Pierre Assouline. Les quiproquos, lapsus et malentendus s'enchaînent et contribuent au brouillage de l'intrigue autant qu'ils la font avancer. L'humour est aussi omniprésent dans cet album considéré comme « le sommet insurpassable du comique hergéen » par Thierry Groensteen.

Tout au long de l'album, Hergé développe un certain nombre de thèmes, comme la peur de l'étranger à laquelle s'opposent Tintin et le capitaine Haddock en portant assistance à un groupe de Tziganes envers et contre tous les préjugés, ou encore le concept de bonne distance entre les individus développé un siècle auparavant par le philosophe Arthur Schopenhauer. L'histoire renferme également de nombreux messages érotiques cachés qui renforcent l'ambiguïté des relations entre le capitaine et la Castafiore.

L'album signe également l'entrée de Tintin dans l'ère médiatique et témoigne du regard critique que porte l'auteur sur cet univers. Tandis que Moulinsart accueille le tournage d'une émission de télévision, les essais d'un modèle de téléviseur en couleurs mis au point par le professeur Tournesol s'avèrent infructueux et le dessinateur, à travers les reportages de la presse people, dénonce une forme de journalisme donnant la priorité au scoop plutôt qu'à la vérité. L'abondance des médias et leur place grandissante dans la société sont donc transposées dans un album qui interroge le lecteur sur sa perception du réel, tout autant qu'il révèle un certain désenchantement de l'auteur par rapport à son personnage et au monde qui l'entoure.

Selon Benoît Peeters, Les Bijoux de la Castafiore est pour Hergé son chant du cygne et son dernier chef-d'œuvre. Succès critique plus que populaire, il n'en demeure pas moins l'album le plus traduit de la série, notamment en langues régionales. Il a en outre fait l'objet de nombreuses adaptations, que ce soit à la radio, au théâtre ou à l'opéra.


Jeudi 18 novembre

La Colonelle par Bertall dans Les Communeux, types, caractères, costumes en 1871.

Adélaïde Valentin, parfois seulement nommée colonelle Valentin, est une ouvrière communarde française. Elle est, durant le dernier mois de la Commune de Paris, colonelle de la légion des Fédérées.

Adélaïde Valentin participe en à la fondation de l'Union des femmes pour la défense de Paris et les soins aux blessés, dont elle devient déléguée au Comité central provisoire. Présente au sein des clubs, en particulier celui de l'église Saint-Éloi du 12e arrondissement, elle dirige à partir du la légion des Fédérées, une organisation militaire exclusivement féminine au sein de laquelle elle participe à la chasse aux réfractaires.

Peu de traces de sa vie ont été conservées, à l'exception de ses prises de paroles virulentes dans les clubs, où elle exhorte les femmes à participer à la défense de la Commune, qui sont remarquées par ses contemporains — en particulier, l'observateur anti-communard Paul Fontoulieu. Sa vie postérieure à la Commune n'est pas connue.


Mercredi 17 novembre

La Mercedes-Benz CLR en démonstration en 2009 au Nürburgring.

La Mercedes-Benz CLR est une voiture de course conçue et développée par HWA AG, le département dédié à la compétition du préparateur automobile Mercedes-AMG, engagé en tant qu'écurie en endurance. Elle répond à la règlementation LMGTP (Le Mans Grand Touring Prototype) de l'Automobile Club de l'Ouest.

La CLR, développée dès , est spécialement conçue pour une participation à l'édition 1999 des 24 Heures du Mans, compétition que Mercedes-Benz avait remportée pour la dernière fois en tant que motoriste de l'écurie Sauber en 1989. Elle succède aux Mercedes-Benz CLK GTR et Mercedes-Benz CLK LM, engagées respectivement en championnat FIA GT en 1997 et en 1998. Comme ses devancières, la CLR conserve des éléments de carrosserie issus des voitures de série du constructeur allemand et un moteur V8 GT108C dont la base est le moteur M119 qui propulse la plupart des modèles de Mercedes-Benz. La CLR se distingue cependant par sa faible hauteur et ses très longs porte-à-faux visant à réduire au maximum son appui aérodynamique.

Après environ 35 000 kilomètres d'essais réalisés avec succès entre février et avril , trois exemplaires de la CLR sont engagés aux 24 Heures du Mans. Si ses pilotes se qualifient en quatrième, septième et dixième positions et sont relégués à plusieurs secondes au tour de la Toyota GT-One, favorite de l'épreuve, la CLR marque les esprits par son instabilité aérodynamique en ligne droite à vitesse élevée, causée par une longueur de porte-à-faux excessive : ainsi, la CLR no 4 de Mark Webber s'envole lors des qualifications et subit d'importants dégâts, forçant les mécaniciens à la réparer intégralement. Lors de la séance d'échauffement, le samedi matin précédant la course, l'Australien est victime d'un accident similaire dès son premier tour de piste. Malgré ces deux graves accidents, Mercedes-Benz décide de participer à la course avec deux prototypes auxquels sont ajoutées deux ailettes à l'avant pour augmenter l'appui aérodynamique, la CLR no 4 ne pouvant pas être réparée à temps.

En course, après plus de quatre heures d'épreuve, Peter Dumbreck, en lutte au volant de la CLR no 5 avec la GT-One no 2 de Thierry Boutsen pour la deuxième place, subit la même instabilité aérodynamique que la CLR no 4, s'envole, passe au-dessus des barrières de sécurité et s'écrase dans une clairière à proximité du circuit. Ce nouvel accident, sans gravité pour Dumbreck, conduit Mercedes-AMG à retirer immédiatement la CLR restante de la course par précaution et à mettre fin à son programme d'endurance, en annulant sa participation aux trois dernières manches de l'American Le Mans Series 1999. Enfin, la sécurité des pilotes est améliorée à la faveur d'une modification de la réglementation de la catégorie Prototype et de travaux entrepris sur le circuit de la Sarthe.

Mathématiques, sciences de la matière, de l'univers et de la vie

modifier

Histoire des sciences :
Jupiter photographiée par Voyager 1
Astronomie :

Thème de qualité Planète naine Thème de qualité Satellites galiléens

Chimie : Écologie :
Image de synthèse du cratère quelques années après l’impact
Géologie : Mathématiques : Médecine et pharmacie : Météorologie : Paléontologie : Physique :
Botanique : Mycologie :
Lion mâle adulte
Zoologie :
Animaux domestiques :

Thème de qualité Élevage du cheval en France


Sciences humaines

modifier

Théorie économique : Économie : Histoire économique : Entreprise : Ethnographie :
Vue aérienne de Niuafoʻou
Géographie régionale ou nationale :

Thème de qualité Sept sommets

Commune en France :
Vågsallmenningen à Bergen
Ville des États-Unis : Autre ville : Monument ou parc :
Parc national de Bryce Canyon
Site naturel aux États-Unis : Site naturel en Suède : Autre site naturel : Canal et cours d'eau : Divers : Linguistique : Sciences sociales :
Préhistoire :
Ruines de Babylone photographiées en 1975
Antiquité :
Moyen Âge : Amérique précolombienne : Renaissance et époque moderne :
Un fantassin du 2/43e bataillon à Labuan le 10 juin 1945
Première et Seconde Guerres mondiales : Histoire contemporaine :
Conflit israélo-arabe : Histoire des États-Unis :
La dégradation d’Alfred Dreyfus, le 5 janvier 1895. Dessin d'Henri Meyer en couverture du Petit Journal du 13 janvier 1895, légendé « Le traître »
Histoire de France : Histoire de la Grèce moderne et contemporaine :

Thème de qualité Liste des épouses des rois et prétendants au trône de Grèce

Histoire d'un pays ou d'une région : Divers histoire :

Thème de qualité Ernest Shackleton


Politique, philosophie, droit et société

modifier

Armée : Diplomatie :
Blason de l'École
Droit : Éducation : Institution :
Philosophie :
Mohandas Karamchand Gandhi
Politique : Organisation administrative : Société :


Religions et mythologies

modifier

Bible de Gutenberg
Monde chrétien : Monde égyptien :
Monde juif :
Bellérophon chevauchant Pégase d'après Mary Hamilton Frye, 1914
Monde mésopotamien : Monde musulman : Symbolique : Divers :


Arts et culture

modifier

Architecture et urbanisme : Architecture et urbanisme en France :
Holzschnitt
Architecture et urbanisme aux États Unis : Architecture et urbanisme dans d'autres pays : Arts graphiques et plastiques :

Thème de qualité Sainte Anne, la Vierge et l'Enfant Jésus jouant avec un agneau Thème de qualité La Vierge aux rochers

Bande dessinée :
Pinocchio
Cinéma :

Thème de qualité Studios Disney de 1937 à 1941 Thème de qualité Studios Disney de 1950 à 1973

Divers :
Émile Zola
Écrivain : Œuvre littéraire :
Divers littérature :

Thème de qualité Jane Austen : les six grands romans Thème de qualité Charles Dickens : ses quinze romans Thème de qualité Charles Dickens : son entourage Thème de qualité John Keats : ses six odes datées de 1819 Thème de qualité Orgueil et Préjugés

Cornemuses et percussions du Bagad Penhars
Musique et instrument : Œuvre musicale : Chanteur, compositeur, groupe, musicien :


Techniques et sciences appliquées

modifier

Sonde spatiale Cassini-Huygens
Aéronautique : Agriculture : Armement : Astronautique : Automobile :

Thème de qualité Simtek

Électronique et électrotechnique : Industrie :

Thème de qualité Puits des houillères de Ronchamp

Informatique et numérique :
Titanic
Marine : Réseau de transport : Divers :


Vie quotidienne et loisirs

modifier

Gastronomie :
Ko (go)
Jeu vidéo :
Jeu de société : Hobby : Télévision : Divers : Sport :
Un des posters édités à l'occasion des Jeux olympiques de Paris de 1900
Épreuve et compétition :
Haka
Équipe :
Jacques Anquetil en 1963
Sportif : Stade et équipement : Autre :