Riksdag (Suède)

Riksdag
(sv) Sveriges riksdag

50e législature

Description de cette image, également commentée ci-après
Les trois couronnes.
Présentation
Type Monocaméral
Création
(forme actuelle)
Lieu Stockholm
Durée du mandat 4 ans
Présidence
Président Andreas Norlén (M)
Élection
1re vice-présidente Åsa Lindestam (SAP)
Élection
2e vice-président Lotta Johnsson Fornarve (V)
Élection
3e vice-présidente Kerstin Lundgren (C)
Élection
Structure
Membres 349 députés
Description de cette image, également commentée ci-après
Composition actuelle.
Groupes politiques

Gouvernement (100)[1]

Opposition (249)

Élection
Système électoral Méthode de Sainte-Laguë
Dernière élection 9 septembre 2018

Riksdagshuset

Description de cette image, également commentée ci-après
Photographie du lieu de réunion.
Divers
Site web riksdagen.se
Voir aussi Politique en Suède

Le Riksdag (Écouter) (en suédois : Sveriges riksdag Écouter) est le parlement monocaméral du royaume de Suède. Composé de 349 députés élus pour quatre ans (depuis 1994, trois ans avant), il constitue la chambre unique du parlement depuis l'abandon du bicamérisme en . Il exerce le pouvoir législatif et contrôle l'action gouvernementale. Son président actuel est Andreas Norlén.

Son siège, le Riksdagshuset, se trouve à Stockholm sur le Helgeandsholmen.

Système électoral[modifier | modifier le code]

L'élection des 349 députés du Riksdag pour des mandats de quatre ans se fait selon deux modes de scrutin simultanés[2] :

  • 310 sièges sont répartis entre 29 circonscriptions électorales, élisant en moyenne une dizaine de représentants (jusqu’à 38 pour la circonscription de Stockholm). Les électeurs suédois peuvent non seulement voter en se rendant aux urnes le jour du scrutin, mais aussi voter par correspondance dans les bureaux de poste du pays durant les 18 jours qui précèdent celui de l’élection. La répartition des sièges se fait à la représentation proportionnelle plurinominale selon une version élaborée de la méthode de Sainte-Laguë ;
  • les 39 sièges restants sont compensatoires : ils sont répartis entre les différents partis politiques au niveau national dans le but de leur assurer la représentativité la plus exacte possible. Les parlementaires élus à ces sièges le sont dans les circonscriptions où leur liste électorale bénéficie du plus fort reste. Pour être admis à cette répartition des sièges, un parti doit avoir rassemblé au moins 4 % des suffrages exprimés au niveau national ou au moins 12 % des suffrages exprimés dans n’importe quelle circonscription.

Le vote préférentiel est autorisé depuis les élections de 1988 : en plus de voter pour une liste électorale, les électeurs suédois ont la possibilité d’exprimer leur préférence pour l’un des candidats figurant sur cette liste (ils procèdent donc à un double vote). Lors du dépouillement, après avoir procédé à la répartition des sièges entre les différentes listes, sont déclarés élus les candidats ayant rassemblé le plus grand nombre de votes préférentiels sur leur nom, dans la limite du nombre de sièges attribués à leur liste. Seules les listes ayant franchi la barre des 8 % dans la circonscription sont assujetties au vote préférentiel : autrement, la répartition se fait dans l’ordre établi par la liste.

Composition[modifier | modifier le code]

Proportion des partis politiques au Riksdag de 1944 à 2006.

2014 - 2018[modifier | modifier le code]

Le Riksdag après les élections générales de 2014.
Représentation des partis politiques au Riksdag (2014-2018)
Partis1 Alliance1 Représentants1 Sièges2 Votes3
Parti social-démocrate suédois des travailleurs - Stefan Löfven 113 31,00 %
Modérés L'Alliance Fredrik Reinfeldt 84 23,3 %
Démocrates de Suède - Jimmie Åkesson 49 12,9 %
Parti de l'environnement Les Verts - Gustav Fridolin & Åsa Romson 25 6,9 %
Parti du centre L'Alliance Annie Lööf 22 6,1 %
Parti de gauche - Jonas Sjöstedt 21 5,7 %
Les Libéraux L'Alliance Jan Björklund 19 5,4 %
Chrétiens-démocrates L'Alliance Göran Hägglund 16 4,6 %
Total 349 95,9 %
  1. Dénomination des partis, de leur alliance et de leur représentant
  2. Sièges à la suite des élections générales de 2014
  3. Pourcentage des votes reçus aux élections générales 2014

2010 - 2014[modifier | modifier le code]

Le Riksdag après les élections générales de 2010.
Représentation des partis politiques au Riksdag (2010-2014)
Partis1 Alliance1 Représentants1 Sièges2 Votes3
Parti social-démocrate suédois des travailleurs Rouges-verts Mona Sahlin 112 30,66 %
Modérés L'Alliance Fredrik Reinfeldt 107 30,06 %
Parti de l'environnement Les Verts Rouges-verts Maria Wetterstrand et Peter Eriksson 25 7,34 %
Parti du peuple - Les Libéraux L'Alliance Jan Björklund 24 7,06 %
Parti du centre L'Alliance Maud Olofsson 23 6,56 %
Démocrates de Suède - Jimmie Åkesson 20 5,7 %
Parti de gauche Rouges-verts Lars Ohly 19 5,6 %
Chrétiens-démocrates L'Alliance Göran Hägglund 19 5,6 %
Total 349 98,57 %
  1. Dénomination des partis, de leur alliance et de leur représentant
  2. Sièges à la suite des élections générales de 2010
  3. Pourcentage des votes reçus aux élections générales 2010

2006 - 2010[modifier | modifier le code]

Le Riksdag après les élections générales de 2006.
Représentation des partis politiques au Riksdag (2006-2010)
Partis1 Alliance1 Représentants1 Sièges2 Votes3
Parti social-démocrate suédois des travailleurs Rouges-verts Mona Sahlin 130 35,2 %
Modérés L'Alliance Fredrik Reinfeldt 97 26,1 %
Parti du centre L'Alliance Maud Olofsson 29 7,9 %
Parti du peuple - Les Libéraux L'Alliance Jan Björklund 28 7,5 %
Chrétiens-démocrates L'Alliance Göran Hägglund 24 6,6 %
Parti de gauche Rouges-verts Lars Ohly 22 5,8 %
Parti de l'environnement Les Verts Rouges-verts Maria Wetterstrand et Peter Eriksson 19 5,2 %
Total 349 96,4 %
  1. Dénomination des partis, de leur alliance et de leur représentant
  2. Sièges à la suite des élections générales de 2006
  3. Pourcentage des votes reçus aux élections générales 2006

2002 - 2006[modifier | modifier le code]

Le Riksdag après les élections générales de 2002.
Représentation des partis politiques au Riksdag (2002-2006)
Partis1 Alliance1 Représentants1 Sièges2 Votes3
Parti social-démocrate suédois des travailleurs Rouges-verts Göran Persson 144 40,4 %
Modérés L'Alliance Bo Lundgren 55 15,47 %
Parti du peuple - Les Libéraux L'Alliance Lars Leijonborg 48 13,58 %
Chrétiens-démocrates L'Alliance Alf Svensson 33 9,28 %
Parti de gauche Rouges-verts Gudrun Schyman 30 8,5 %
Parti du centre L'Alliance Maud Olofsson 22 6,28 %
Parti de l'environnement Les Verts Rouges-verts Maria Wetterstrand et Peter Eriksson 17 4,71 %
Total 349 97,14 %
  1. Dénomination des partis, de leur alliance et de leur représentant
  2. Sièges à la suite des élections générales de 2002
  3. Pourcentage des votes reçus aux élections générales 2002

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (sd) «  Ledamöter & partier », sur Riksdag (consulté le )
  2. « IPU PARLINE database: SUEDE (Riksdagen), Texte intégral », sur archive.ipu.org (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :