Patrizia Cavalli

Patrizia Cavalli
Description de cette image, également commentée ci-après
Patrizia Cavalli en 2008.
Naissance
Todi (Ombrie)
Décès (à 75 ans)
Rome (Latium)
Nationalité Drapeau de l'Italie Italienne
Activité principale
Distinctions
Prix Viareggio poésie 1999
Prix international de poésie Pier Paolo Pasolini 2006
Auteur
Genres

Patrizia Cavalli, née le à Todi (Ombrie)[1] et morte à Rome (Latium) le [2], est une poétesse italienne.

Biographie[modifier | modifier le code]

Patrizia Cavalli a soutenu une thèse consacrée à l'esthétique de la musique. Poétesse, elle est également traductrice, notamment de Molière et Shakespeare. Depuis 1968, elle vit à Rome[3].

En 1999, elle obtient le prix Viareggio poésie pour Sempre aperto teatro et, en 2006, le prix international de poésie Pier Paolo Pasolini[4]. Prix Betocchi - Città di Firenze 2017.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Le mie poesie non cambieranno il mondo, Einaudi, 1974.
    • trad. Mes poèmes ne changeront pas le monde, traduction par Danièle Faugeras et Pascale Janot, éditions des femmes, 2007.
  • Il cielo, Einaudi, 1981.
  • Poesie 1974-1992, Einaudi, 1992.
    • trad. Poésie 1974-1992, Lucie éditions, 2007.
  • L'io singolare proprio mio, Einaudi, 1999.
  • Sempre aperto teatro, Einaudi, 1999.
  • La Guardania, Nottetempo, 2004.
  • Pigra divinità e pigra sorte, Enaudi, 2006.
  • La Patria, Nottetempo, 2011.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Patrizia Cavalli, desfemmes.fr, consulté le 5 août 2012.
  2. (it) « E' morta la poetessa Patrizia Cavalli », la Repubblica, 21 juin 2022.
  3. Patrizia Cavalli, asso.machiavelli.free.fr, consulté le 5 août 2012.
  4. Françoise Han, « La condition de poète », L'Humanité, 1er septembre 2007.

Liens externes[modifier | modifier le code]